Donner à l'Église

Osons parler d’argent

Beaucoup d’idées fausses existent sur l’Eglise et l’argent. Certaines personnes pensent que l’Eglise possède des richesses et qu’elles sont cachées.

Et si l’Eglise catholique est certes riche de ses valeurs humaines, elle n’est aidée par aucun financement public (exception faite de l’Alsace et de la Moselle qui sont placées sous un régime particulier issu d’un concordat). Les prêtres ne sont rétribués ni par l’Etat, ni par le Vatican contrairement aux idées reçues. Et pourtant, toute l’année, votre paroisse est à votre service. Sacrements, célébrations et prière, partage et transmission de la foi, organisation de la solidarité, soutien aux familles et aux personnes isolées, action caritatives : la vie et les missions de l’Église concernent tous les humains, croyants ou non.

Pour fonctionner et assumer pleinement ses missions, l’Église requiert des moyens humains et matériels qui nécessitent de l’argent.

Comment participer au fonctionnement financier de l’Eglise et de la paroisse ?

Les écritures nous rapportent que les premiers chrétiens partageaient fraternellement des biens divers, chacun selon ce qu’il pouvait. Aujourd’hui encore chacun donne selon son cœur et selon ses moyens.

Un barème indicatif vous est proposé :
Mariage : 300€
Obsèques : 170€
Messe d’Intention : 18€
Baptême : en comptant sur votre générosité

Dans tous les cas, n’oublions pas : l’Eglise ne vit que grâce à vous, pour vous et par vous.